Rechercher
  • CGAS PRODUCTION

Pavés autobloquants : prix et techniques de pose

Les pavés autobloquants habillent élégamment les allées, les cours et les terrasses. Faciles à poser, leurs designs permettent beaucoup de variations, et de personnaliser nos extérieurs. Quel budget faut-il prévoir et comment poser les pavés autobloquants ?


Qu’appelle-t-on des pavés autobloquants ?

Le pavé autobloquant est un revêtement de sol destiné à être posé en extérieur. Selon les modèles, il peut être conçu en pierre, naturelle ou reconstituée. Mais la majorité des pavés autobloquants est fabriquée en béton.

Ces caractéristiques confèrent au pavé autobloquant une très grande résistance. A tel point qu’ils peuvent être utilisés pour créer une allée carrossable, sur laquelle ils résisteront aux passages répétés des véhicules.

Les avantages du pavé autobloquant

Les pavés autobloquants présentent de multiples avantages, de plusieurs ordres tels que l’esthétisme, le budget, la durabilité, la facilité de pose et d’entretien.


Un puzzle XXL



Leur technique de pose est relativement facile et très rapide. A la méthode d’un puzzle, ils s’imbriquent les uns contre les autres jusqu’à couvrir toute la surface voulue. Leurs formes facilitent l’emboitement parfait des pièces. Selon le modèle, l’autobloquant ne s’emboitera pas de la même façon.

De manière unidirectionnelle ou multidirectionnelle, le point de contact entre les pavés sera horizontal. L’emboitement par épaulement assure quant à lui deux zones d’union : horizontale et verticale. Dans ce cas de figure, des ergots non visibles permettent de positionner correctement les pavés autobloquants.

Le pavé autobloquant se pose sur un sol meuble et souple, il n’y a donc pas besoin d’engager de longs travaux contraignants.


Facile à changer de place

Les pavés autobloquants ne sont ni scellés ni collés au sol. Il est ainsi facile de les changer de place. Ils peuvent donc être réutilisés si besoin, et les formes proposées permettent de stocker les pavés facilement.


Un large choix


La gamme des pavés autobloquants est très large. Petits, moyens, grands, on en trouve dans toutes les tailles. Leurs formats permettent ainsi de les utiliser partout, aussi bien pour revêtir un espace restreint ou, au contraire, large.

De même, ils n’ont pas tous la même épaisseur. Les plus imposants seront parfaits pour une zone carrossable.


Les formes sont elles-aussi très variées. Les plus communes sont en I, en H, en S et en Z. Des autobloquants carrés et rectangulaires sont toutefois aussi disponibles.



Esthétiques, les pavés autobloquants sont proposés dans de multiples coloris. Cela permet de jouer avec les couleurs pour créer des motifs, ou au contraire de rester sur un très élégant monochrome.

Ils apportent ainsi une touche esthétique visuelle et personnalisée au sol.


Une grande résistance



Les pavés autobloquants sont très solides et peuvent même supporter le poids d’un véhicule. Pour une allée carrossable, il est préférable d’opter pour des pavés autobloquants très épais, qui supporteront mieux le poids d’un véhicule.

Conçus pour être posés en extérieur, les pavés autobloquants résistent parfaitement bien aux aléas climatiques et aux intempéries. Ils ne craignent pas le gel, et absorbent l’eau. Posés suivant une pente légère, ils limitent ainsi la formation de flaques d’eau par temps de pluie. Pratiques, ils permettent donc de marcher sur un sol très peu salissant, même par mauvais temps.

Leur grande résistance permet de les conserver durablement. En moyenne, leur durée est estimée à environ 50 ans.


Peu d’entretien

Un pavé autobloquant nécessite peu d’entretien. Le passage ponctuel d’un jet à haute pression, en moyenne une fois par an, ainsi qu’un brossage doux permet de les nettoyer efficacement et d’enlever les mousses sans abîmer les pavés. Un produit détergent anti-mousse dédié peut permettre de renforcer l’effet du nettoyeur haute-pression.


Un prix attractif

Le pavé autobloquant bénéficie d’un prix moindre par rapport à d’autres revêtements de sol. C’est donc une solution idéale pour créer un espace extérieur agréable à moindre coût.


La gamme des pavés autobloquants est donc étendue, et les prix sont variables. Le coût de revient dépend donc de plusieurs facteurs.

La taille de votre projet influe directement sur celui-ci, puisque plus vous aurez besoin de pavés autobloquants, plus la facture sera grosse.

Ensuite, le tarif variera en fonction du modèle de pavé autobloquant que vous aurez choisi. Selon le fabricant, le matériau et l’épaisseur du pavé, le prix ne sera pas le même.

La pose des pavés autobloquants est relativement simple et nécessite peu d’outils. Cependant, il peut être préférable d’en confier la pose à un professionnel. Il s’assurera, avec son outillage et son savoir-faire, de bien aplanir le terrain et que le sol soit dans les conditions idéales pour accueillir les pavés autobloquants. Là-encore, il n’y a pas de prix fixe.

Le coût de revient de la pose sera fonction de la main d’oeuvre à mobiliser pour réaliser votre projet, de la taille et de la durée estimée du chantier, de la configuration de votre terrain et de son accessibilité.

A nouveau, seule la réalisation de devis auprès de professionnels de votre secteur vous permettra de chiffrer précisément le budget à prévoir.

Quel type de pose pour des pavés autobloquants



Les pavés autobloquants se posent sur un sol souple : un lit de sable ou une couche stabilisée.

Avant de démarrer vos travaux, assurez-vous d’avoir réuni tout le matériel et toutes les fournitures nécessaires. Une déclaration de travaux auprès de la marie est aussi nécessaire.

Sur lit de sable


Il est possible de poser les pavés autobloquants sur un lit de sable.

Une fois le périmètre de la zone à paver délimité, il faudra préparer le sol, en creusant sur une quarantaine de centimètre, et en inclinant légèrement la pente pour permettre l’évacuation des eaux de pluie.

Une sous-couche peut alors être posée puis recouverte d’un tissu géotextile, qui stabilisera le terrain tout en limitant la pousse de mauvaise herbe.

Le lit de sable viendra recouvrir ce tissu géotextile, en une couche épaisse de plusieurs centimètres. Elle devra être régulière et suivre la courbe du terrain, toujours par souci d’évacuation de l’eau.

Ensuite, la pose des pavés peut commencer, à l’aide d’un niveau et d’un maillet. Certains pavés devront être découpés pour les rives.

Une fois les pavés autobloquants posés, la finition du chantier concernera les joints, à remplir à l’aide de sable, à mouiller avec délicatesse.

Pour ne pas mettre en péril la pose effectuée et la stabilité du chantier, il est recommandé de prendre son temps pour procéder à la pose des joints. Il est raisonnable d’observer un délai de 24h à 48h avant de s’occuper des finitions.

Sur une couche stabilisée


Si le sol est très meuble, ou que le passage sur la zone pavée sera très fréquent, il est préférable de réaliser la pose des pavés autobloquants sur une couche stabilisée.

L’objectif de ce type de pose est d’éviter que les pavés ne bougent, ne se décollent, à force d’utilisation.

Pour ce faire, une couche de mortier, constituée de ciment ou de chaux et de sable, viendra se rajouter pour soutenir les pavés autobloquants.

La couche stabilisée, constituée par la mortier, s’insère entre le tissu géotextile, qui la recouvre, et la sous-couche, juste en-dessous. Pour le reste, les étapes suivent le même déroulé.




Les pavés autobloquants sont donc des outils simples pour habiller les sols extérieurs, avec élégance, à moindre coût et pour un minimum d’entretien. Leurs formes et coloris variés permettent de personnaliser nos extérieurs.




2 vues0 commentaire